Permis B96 remorque

Dans le cadre de vos activités professionnelles ou personnelles, il peut vous arriver de faire des remorquages au moyen de votre véhicule. Pendant les vacances par exemple, vous pouvez remorquer votre caravane. Cependant, le problème qui se pose est que votre permis voiture ou « BE » ne vous donne pas l’autorisation de conduire toutes les remorques, notamment lorsque le poids du véhicule ainsi que celui de la remorque dépassent une masse donnée.
Dans ce cas, une autre formation dans une auto-école s’impose au conducteur. Une formation à l’issue de laquelle, ce dernier pourra être capable de remorquer des véhicules pouvant atteindre une masse totale de 4.250 kilogrammes, voire plus, et ce sans aucune difficulté. Dans cet article, vous avez le guide pratique qui vous permettra de comprendre ladite formation.

Quels sont les structures habilitées à dispenser la formation « B96 » ?

Il faut préciser que c’est depuis le 19 janvier 2013 suite à la réforme qui a été faite sur le remorquage, que les auto-écoles ont reçu l’autorisation de délivrer cette formation « B96 ». Comme vous pouvez en douter, cette formation « B96 » ne peut se tenir n’importe où, eu égard de son importance. Seules les auto-écoles ainsi que les établissements d’enseignement de conduite dans lesquels sont délivrés les permis poids lourds et qui sont légalement reconnus dans le pays, dispensent ladite formation.
Quant aux frais de formation, ils ne sont pas fixes. Chaque école ou centre de formation détermine son prix selon son bon vouloir. Ce qui fait qu’à la fin, les montants ne sont pas identiques. Ainsi, vous entendrez parler de 250 euros, ou elle peut tourner autour de 300 euros. Dans tous les cas, les montants approximatifs sont compris dans cette marge de prix.
Par ailleurs, il faudra faire attention à l’école que vous comptez intégrer si vous voulez que votre formation soit impeccable. Car, il a été observé sur le terrain que tous les centres de formation ne répondent pas toutes aux exigences. Pour une meilleure formation, cliquez ici.
Sinon, très peu n’ont pas accès au matériel adéquat pour pouvoir dispenser aux apprenants une bonne formation « B96 ». Ainsi donc, nombreuses sont ces écoles qui vous poussent à suivre les enseignements pour le passage du permis « BE ». Un permis qui bien entendu permet au détenteur d’avoir beaucoup plus d’opportunités de remorquage.

Le « B96 », une option qui vient s’ajouter au « BE »

Le secteur de l’automobile étant un secteur ayant connu d’importantes avancées ces dernières années, il était donc capital que les règles de conduite connaissent également des améliorations. Autrefois, le remorquage pouvait se faire par un conducteur qui avait le permis remorque (c’est-à-dire le permis « E/B »), ou bien celui-là qui possède un simple permis automobile « B ». Mais depuis le 19 janvier 2013, cette loi a été jugée désuète au profit d’une nouvelle établie par les Européens. Elle garantit à tous beaucoup d’avantages et pas des moindres.
En effet, le conducteur qui possède le B96 a plus d’opportunités que celui qui n’en a pas. Car, grâce au B96, ce dernier pourra être en mesure de remorquer un véhicule dont la masse peut atteindre les 4.250 kilogrammes (cumul des PTAC du véhicule remorqueur ajouté à la remorque). Toutefois, il faudra veiller à ce que cette masse ne dépasse pas celle du PTRA du véhicule remorqueur.
Outre cela, il importe de rappeler que le permis « B » demeure toujours valable pour le conducteur qui souhaite remorquer un véhicule dont la masse ne dépasse pas les 750 kilogrammes de PTAC. Le problème ne se pose pas non plus lorsque dans la case F2 du certificat d’immatriculation, il s’avère que le cumul des PTAC de la remorque et du véhicule remorqueur ne dépasse pas les 3500 kilogrammes.
Il ne fait aucun doute que celui qui obtient le « B96 » pourra conduire sans aucune difficulté d’ailleurs un véhicule avec remorque dans un cadre public assez large. Pour l’avenir, la conduite des remorques les plus grosses ainsi que des attelages excédant les 4250 kilogrammes au cumul des PTAC se fera uniquement avec le permis « BE ». Il s’agit de l’ancien permis « E/B » ou le permis « E » avant l’année 2013.
Par ailleurs, il faudra préciser que le « B96 » n’est pas un permis en tant que tel. Il s’agit juste d’une formation supplémentaire qui vient s’ajouter aux notions existantes dans le domaine de la conduite. Par conséquent, aucun examen n’est envisagé comme dans le cas du « BE ». Après la formation, il n’y a pas non plus de code à repasser, encore moins de visite médicale à faire. De plus, tout se passera en une journée. En France, le coût moyen pour l’obtention du permis « BE » est de 750 euros TTC ; Un montant plus élevé que celui de la formation « B96 ». Le coût de ladite formation est par conséquent bien plus raisonnable.

Aucune visite médicale à faire

Contrairement au permis « BE », le fait qu’il n’y ait pas de visite médicale à faire dans un but précis (notamment celui d’obtenir la mention additionnelle « B96 »), est un avantage non négligeable. Outre cela, l’équivalence entre le « B96 » et le permis « BE » est possible, mais à condition que le renouvellement dudit permis se fasse de façon permanente et qu’une visite médicale s’en suit à chaque fois.
Toutes les personnes qui prévoient se rendre à l’extérieur du pays pour y passer des vacances doivent faire preuve de vigilance, car tout conducteur ayant bénéficié de la formation « B96 » et ayant obtenu son attestation de suivi de stage doit nécessairement se rendre à la préfecture de son domicile pour procéder à la modification de son permis de conduire. Son ancien permis doit céder place au nouveau et cela ne peut se faire qu’à la préfecture. Normalement en quelques jours tout devra être au point. Néanmoins, il faut reconnaitre que parfois, il va falloir attendre au moins deux semaines avant que le nouveau sésame ne soit délivré.

PARTAGER