vol de voiture
vol de voiture

Grâce à des renseignements procurés par la Direction générale de surveillance du territoire marocain, la Brigade marocaine, sise à Témara, a réussi à démanteler un grand trafic criminel dont la spécialité était le vol d’auto et la falsification de papiers.

Un suspect principal déjà en vue

Par une récente communication, la Direction générale de la sûreté a pu affirmer que le suspect n° 1 a été pris la main dans le sac. En effet, ce dernier conduisait une des autos volées munies de fausses plaques d’immatriculation. Les autorités qui l’ont interpellé ont aussi noté que des documents de vente, des accessoires, de même que des clés de moult modèles de voitures ont été découverts dans la voiture que le suspect n°1 en question conduisait.

Aussitôt, des fouilles ont été opérées dans le parking du bâtiment où résidait le malfrat. Il y a été découvert une autre voiture portant de fausses plaques et qui correspondait au signalement d’une des voitures qui, d’après les autorités, avait été volée quelque temps avant.

Un complice également interpellé

Les investigations et les fouilles effectuées ont permis de déceler que ledit suspect agissait en communion avec un groupe expert dans le vol de véhicules et la falsification des plaques ainsi que des numéros de châssis. Les criminels œuvreraient main dans la main avec un le chef d’un stand de tôlerie, relève la Direction Générale de la Sûreté Nationale marocaine (DGSN). Elle ajoute que cet homme aurait aussi été arrêté après qu’ils aient trouvé, au sein de son atelier, une dizaine de véhicules dérobés dans les villes de Témara, Salé et Mehdia. Il faut noter quand même qu’au Maroc, près de 2000 voitures sont volées chaque année.

De plus amples fouilles ont été menées dans ledit atelier. Ces dernières ont permis de confisquer une panoplie de carrosseries dont les numéros de châssis inscrits avaient, eux aussi, fait l’objet de falsification ; complète la communication de la DGSN.

Les deux présumés complices ont été gardés à la police, le temps que les investigations se perpétuent sous la diligence du parquet compétent.

On espère encore que les rudes enquêtes permettront de démanteler le reste de criminels impliqué dans le réseau. Mais en attendant, il serait judicieux pour tout le monde de prendre désormais à cœur les mesures de sécurité antivol qui permettent d’éviter que les véhicules ne tombent entre les mains de tels malfrats. On parle ainsi, à titre d’exemple, de la canne antivol ; surtout qu’il est difficile que l’assureur vous indemnise si vous n’aviez pas un de ces dispositifs de sécurité.

Comments

comments

PARTAGER