logo_wolkswagen

Le groupe Volkswagen envisage de construire un nouvel entrepôt pour stocker les batteries de traction haute tension dans le cadre d’un plan visant à « développer de manière significative » ses activités d’après-vente compte tenu de la hausse prévue de la demande de véhicules électriques au cours de la prochaine décennie.

La vente de pièces de rechange d’équipement d’origine pour la réparation et la maintenance, une partie importante du total des ventes d’après-vente, ne constitue peut-être pas un aspect prestigieux de l’industrie, mais les experts affirment qu’il s’agit d’une activité extrêmement lucrative dont les marges sont un secret bien gardé.

VW a déclaré que les véhicules électriques auraient un impact négatif sur l’entreprise, toutes choses étant égales par ailleurs, les coûts de réparation devant être réduits de 20 à 30% en raison de la complexité mécanique réduite et de la moindre usure.

« Le service après-vente est depuis longtemps une source importante de revenus pour le groupe Volkswagen. Compte tenu de l’évolution vers la mobilité électrique et la numérisation, nous travaillons fort pour que cela reste le cas à l’avenir », a déclaré le président. Christian Dahlheim, responsable des ventes du groupe.

VW prévoit que son parc de voitures sur les routes mondiales augmentera de moitié, pour atteindre 150 millions de véhicules d’ici 2030, dont 10 à 15% devraient être électrifiés.

M. Dahlheim a déclaré que cette augmentation de son parc de véhicules routiers contribuerait à plus que compenser les travaux de réparation perdus des véhicules électriques et aiderait les services après-vente de l’équipement d’origine à augmenter considérablement ses résultats tant nets que nets.

Les revenus générés par cette activité ont augmenté de 1,9% l’année dernière pour atteindre 15,9 milliards d’euros, soit une progression supérieure à celle de la livraison de voitures particulières. Cela représente près de 7% du chiffre d’affaires total de 236 milliards d’euros (260 milliards d’euros) de l’entreprise.

Afin de mieux servir les clients VE, le groupe va créer un nouvel espace d’entreposage pour les batteries de traction haute tension et les sous-composants clés de batteries, tels que des modules, sur son site allemand de Kassel, où il dispose actuellement de plus de 1,2 million de mètres carrés.  

Volkswagen offrira une garantie qu’au moins 70% de la capacité de sa batterie restera utilisable après huit ans ou 100 000 km.

Néanmoins, Volkswagen s’attend à ce qu’un nombre croissant soit nécessaire, par exemple en cas d’accident susceptible de compromettre l’intégrité structurelle de la batterie.

D’ici 2025, le groupe prévoit de vendre jusqu’à 3 millions de véhicules électrifiés chaque année et un quart de ses volumes en Europe proviendra de ce côté du portefeuille de groupes motopropulseurs.

PARTAGER