Au Salon de l’Automobile de Paris, les voitures électriques chinoises font leur grande entrée.

by

Les constructeurs BYD, Ora et Way présentent des modèles innovants et attractifs pour le marché français.


Les voitures électriques chinoises font leur grande entrée au Salon de l’Automobile de Paris. Les constructeurs BYD, Ora et Way présentent des modèles innovants et attractifs pour le marché français. Les voitures chinoises ont de quoi séduire les consommateurs européens, à l’image de la MG4, qui sortira bientôt en France.

La force de cette berline : son prix très attractif pour une voiture électrique, 29.000 euros. Cela correspond à 6.000 euros de moins que la Mégane électrique produite en France, à Douai. Et pour ce tarif, vous avez un grand nombre d’équipements, une autonomie de 450 kilomètres et, cerise sur le capot, une garantie de sept ans. Une durée qui fait mouche auprès des consommateurs français, encore un peu hésitants sur la fiabilité des voitures électriques.

Côté fiabilité justement, les progrès de l’industrie automobile chinoise sont dantesques. Il y a encore quatre ou cinq ans, ces voitures ne passaient pas les normes de sécurité européennes. Les Chinois ont beaucoup travaillé le sujet et les derniers crash tests réalisés par l’organisme européen indépendant Europ Nca ont décerné cinq étoiles, c’est-à-dire la note maximale, à plusieurs modèles chinois.

Le seul bémol en termes de sécurité peut venir des pneus chinois vendus sur Internet à prix cassés. Selon nos confrères de la presse spécialisée, les pneus chinois ne sont pas encore à la hauteur des pneus européens, américains ou japonais.

Byod rattrape Tesla en volume de vente

L’industrie automobile électrique chinoise a connu une croissance spectaculaire ces dernières années, grâce à des choix politiques et économiques très forts de la part du gouvernement. Le gouvernement chinois a poussé les constructeurs à se lancer dans l’électrique en leur offrant des quotas et des subventions.

Aujourd’hui, il y a près de 300 constructeurs automobiles en Chine, et BYD vend quasiment autant de voitures électriques que Tesla. Cependant, leur gros point faible reste l’impact écologique. En Chine, 70 % de la production d’électricité utilise toujours des usines à charbon.

Ainsi, une étude américaine a montré qu’une voiture thermique pollue moins qu’une voiture électrique chinoise.