Moto, moyen de transport, circulation
Moto, moyen de transport, circulation

Avec l’accroissement de la population, circuler en ville, aller au travail ou bien faire ses courses quotidiennes  sont devenus un calvaire pour chaque conducteur d’auto, de vélos ou de moto. Il prend beaucoup plus de temps pour arriver à destinations peu importe le choix des moyens de transport face aux bouchons qui est omniprésent dans les agglomérations. C’est une véritable perte de temps pour tout le monde. Ce qui constituerait directement un frein pour la croissance économique de l’Hexagone.  Il en va de même pour l’écologie avec la pollution dégagée par les fumées d’échappements.

Bilan des temps perdus dans les embouteillages

Au mois de septembre 2017, la capitale française a enregistré le plus long fil de véhicules figés par les embouteillages. Sur un bouchon cumulé près de 546 kilomètres a été constaté selon le réseau Sytadin. Ce cas a également été aperçu dans d’autres régions notamment dans la ville phocéenne.

En effet, TomTom, fabricant de  systèmes de navigation GPS, a enregistré quelques chiffres illustrant les pertes de temps engendrées par ce bouchon. A Paris, les automobilistes perdent 40 minutes par jour dans les embouteillages. Entre autres, les marseillais dépensent encore plus de temps avec 41 minutes. Et les bordelais sont aussi concernés en perdant 37 minutes.

Les véhicules idéaux pour booster la croissance économique

Les pertes de temps font partie des paramètres qui nuisent à la croissance économique d’un pays. Si l’on constate  ces données sur les bouchons en France, cela équivaut à 17 milliards d’euros gaspillés. Ce coût est constitué par les carburants dépensés inutilement dans les embouteillages et la recherche de parking, les coûts de réparations des véhicules, la diminution de la productivité au travail et d’autres encore.

Afin d’optimiser la production, il est nécessaire de passer  à des moyens de transport convenable à la situation de la circulation. Il est préférable de circuler avec une moto ou un scooter. Plus rapide et moins de dépense en carburant, il s’agit des qualités idéales que procurent les deux-roues motorisés pour relancer l’économie et minimiser les gaspillages. Plus encore, elle contribue à la diminution de gaz à effet de serre en ne dépassant pas la limite Crit’Air.

Comments

comments

NOS NOTES ...
Note
PARTAGER