Moto GP de Mans, Moto3, chute collective
Moto GP de Mans, Moto3, chute collective

Après le virage manqué de Jack Miller samedi dernier, une dizaine de pilotes a aussi pris une bonne claque ce dimanche. A peine lancée, cette première partie de course a commencé par une glissade collective. Mais, le responsable de ces écroulements a été bel et bien identifié. Il s’agit d’une flaque d’huile délaissée sur la piste. Une fois de plus, la piste de Mans a produit un miracle. Les pilotes sont sortis indemnes sur ce surprenant accident dont trois ont été amenés à l’infirmerie et les autres ont pu regagner leurs stands avec quelques égratignures.

Accident : un énorme effet domino lors de la moto GP de Mans

Si le jeune australien, Jack Miller a embrassé un virage samedi dernier, ce dimanche, une dizaine de pilote a brusquement glissé dans le gravier du circuit Bugatti du Mans. Plus aucun issu, quelques pilotes ont entraîné la chute des autres en passant sur de l’huile laissée sur la piste.

Bilan de l’accident ! Heureusement, les coureurs en sont sortis indemnes de ce terrible accident. Mais, Pas  mal d’engins ont été froissés par cette collision. Seuls Nicolo Bulega, Niccolo Antonelli et Joan Mir ont été emmenés au centre médical tandis que les restes ont pu échapper à un abandon. Malgré l’ampleur des dégâts, une décision a été prise concernant cette première course.

Moto3 : une course réduite suite à la chute

Sans blessure grave, la course a repris après avoir nettoyé la piste. Elle a été réduite à 16 tours seulement. Cependant, le pilote, Loris Capirossi a effectué un tour complet pour pouvoir testé le circuit en entier dans le seul but de vérifier quelconques obstacles. Entra autres, ce tour de piste consiste aussi à donner le feu vert afin de relancer la course.

NOS NOTES ...
Notes
PARTAGER