C’est souvent une étape clé dans la vie professionnelle mais aussi sociale. Le permis de conduire ouvre de nombreuses portes mais avant de pouvoir en profiter il faut penser à la voiture et à son assurance ! Surtout que, en tant que jeune conducteur, la démarche est moins évidente que pour un conducteur expérimenté…

Assurance au tiers ou tous risques ?

Le permis est dans la poche ça y est ! Il s’agit là d’une très bonne nouvelle mais attention, avant de conduire librement, vous devez prendre des précautions et être vigilant. Il serait en effet dommage de devoir déjà passer par un stage de récupération de points

L’un des passages obligés est celui de l’assurance. L’obligation d’assurance est régie par le Code des assurances. Tout conducteur doit être assuré pour pouvoir conduire sur la voie publique.

Pour être en règle, la loi demande à tout automobiliste d’être assuré au moins avec un contrat d’assurance au tiers. Ce type d’assurance est la garantie minimale en cas de sinistre. Si vous avez un accident, l’assurance au tiers couvrira le conducteur contre les dégâts et dommages causés à autrui.

À l’opposé, il y a l’assurance tous risques. Celle-ci au contraire offre une couverture bien plus large puisqu’elle protège aussi le conducteur responsable. Logiquement ce contrat est plus cher qu’une assurance au tiers mais au moins vous pouvez prendre la route sereinement.

Un profil différent à assurer pour les compagnies d’assurance

Un jeune conducteur n’est pas vu de la même manière qu’un conducteur ayant déjà des années d’expérience derrière lui. Tout simplement parce qu’il est catalogué comme un profil à risques car ses heures au volant sont limitées. D’ailleurs son profil se voit aussi sur son petit papier rose, pendant trois ans il a un permis probatoire. Le caractère qui le démarque d’un permis classique c’est son nombre de points limités à 6 contre 12 pour un conducteur « normal ».

Le site du service public nous souligne aussi que pour un jeune conducteur « une surprime peut vous être appliquée à la souscription de votre contrat par l'assureur si vous êtes un jeune conducteur, qui dispose de son permis depuis moins de 3 ans ou si vous n'avez jamais été assuré, même si vous avez votre permis depuis plus de 3 ans. »

Quelles astuces pour payer moins cher son assurance auto ?

Pour ne pas voir sa prime d’assurance s’envoler, un jeune conducteur est invité à opter pour une voiture peu puissante. Il peut aussi faire le choix d’un véhicule d’occasion dont la valeur sera plus faible qu’un véhicule neuf. Ces données vont rassurer l’assureur car en cas d’accident, les frais seront moindres.

De plus, si vous précisez à la compagnie d’assurance que la voiture dort dans un espace couvert et/ou protégé comme un garage ou un parking privé, les mensualités peuvent être réduites.

Enfin, sachez que les conducteurs ayant accumulé les heures au volant grâce à la conduite accompagnée dépensent moins pour leur assurance à véhicule équivalent. Cette technique pour passer le permis permet en effet d’avoir bien plus d’expérience et d’heures de conduite pour assimiler les bons réflexes en voiture.

Comments

comments

PARTAGER