auto
course auto

Charles Leclerc (Prema Racing), qui arrivait à Monaco en net leader du Championnat, n’a passé la ligne d’arrivée d’aucune des deux courses du week-end monégasque. Vendredi, il a quitté suite à un problème de suspension tandis qu’il avait touché la pole. Et samedi, il a aussi quitté, après 20 des 30 tours de la course sprint.

Les vainqueurs des deux courses auto

Parti en deuxième ligne, Oliver Rowland (Dams) touche sa première victoire de la saison en gagnant la Course 1 de la F2 à Monaco.

L’ancien champion des Formula Renault 3.5 Series a profité de la seconde intervention de la voiture de sécurité, consécutive à un accrochage entre Louis Deletraz (Racing Engineering) et Robert Visoiu (Campos Racing), pour gagner du temps lors de son arrêt et ressortir en tête devant Artem Markelov (Russian Time) et Nobuharu Matsushita (ART Grand Prix) qui ont imité le Britannique. Nyck de Vries (Rapax) a lui touché sa première victoire dans la catégorie lors de la course 2, devançant Johnny Cecotto Jr (Rapax) et Gustav Malja (Racing Engineering). Grâce à sa victoire vendredi, Rowland se rapproche de Leclerc au Championnat, et ne compte plus que 3 points de retard (77-74). Mais, Charles Leclerc conserve encore les commandes du classement Pilotes. Le Britannique aura une belle occasion de devenir leader de la discipline à l’issue du week-end, car le Monégasque devra partir en fond de grille après son abandon.

Charles Leclerc sur la course auto

Charles Leclerc (Prema Racing) avait réservé l’avantage de sa pole et avait semé le peloton avant de chuter au 4e rang après les arrêts. Les choses se sont aggravées pour la star locale de l’épreuve qui découvre pourtant le tracé de la Principauté puisqu’il a quitté après ce problème et qu’il est sous enquête pour une manœuvre suspecte lors de son arrêt.

Comments

comments

NOS NOTES ...
Notes
PARTAGER