Auto, permis de conduire, permis probatoire
Auto, permis de conduire, permis probatoire

Suite à trop de perte de points, votre permis de conduire vous a été retiré. C’est tout à fait légal. Au lieu de vous lamenter sur votre sort, il est temps de penser à le récupérer. Mais voilà, vous ne savez pas quelles étapes suivre pour ce faire. Voici alors quelques points à connaître pour récupérer votre permis de conduire qui vous a été retiré.

Comprendre l’annulation du permis de conduire

Aujourd’hui, de plus en plus de jeunes conducteurs sont victimes de retrait de permis, ce qui à d’ailleurs inciter les autorités à mettre en place le permis probatoire qui est censé rendre les jeunes plus responsables. Quoi qu’il en soit, les cas D’annulation de permis de conduire demeurent toujours.

Il est important de noter qu’une annulation de permis de conduire n’est pas un cas de suspension. Il s’agit d’un retrait définitif du permis de conduire qui provoque l’impossibilité de se mettre au volant chez le conducteur. Cette situation est surtout due aux différents incidents qui provoquent des malus, et donc des retraits de points au permis de conduire. Le trop de retraits de points induit directement à l’annulation.

Peu importe la catégorie de permis dont le conducteur dispose en main : que ce soit un permis pour voiture légère, ou pour poids lourds, ou encore pour moto, tous peuvent être victime d’annulation définitif. Et qui dit annulation de permis de conduire définitif, entend obligation de repasser un examen de conduite au bout de 3 à 10 ans.

Il est à noter qu’il existe également une grande différence entre annulation et invalidation de permis de conduire. Le second étant une peine moins lourde suite au manque de points dans un permis de conduire. L’invalidation peut aller de 6 mois à 5 ans, pas plus.

Les démarches à suivre pour récupérer son permis de conduire

Si vous avez été victime de retrait de permis de conduire, il est avant tout essentiel d’attendre la fin de la durée de l’annulation indiquée avant de retenter votre chance une nouvelle fois. Dès la date arrivée, vous pouvez passer des examens médicales et psychotechniques. Si le résultat s’avère positif, vous pouvez repasser un nouvel examen de code de la route. Puis, vient l’étape de l’examen de conduite pratique. Cependant, ce dernier pourrait être évité dans certains cas, notamment si le conducteur a déjà détenu son permis de conduire sur une durée de 3 ans et plus avant l’annulation. Il ne faut pas non plus que l’annulation dépasser le délai d’un an. Il est également important que le conducteur ait fait preuve de son intention de récupérer son permis de conduire au plus tard 3 mois après avoir été victime d’annulation. Pour ce faire, il faut notifier les autorités.

Si vous avez bien respecté ces démarches, vous pouvez sans problème prétendre à la récupération de votre permis. Attention cependant, vous serez d’abord en période probatoire, du coup, il est essentiel de faire très attention à votre façon de conduire et votre comportement au volant.

Comments

comments